Poésie

CONCEPTION ET ILLUSTRATION DU CARNET DU JARDINER
Jardin des rails (Avec David Onatzky)
Friche la Belle de Mai - Marseille




EDITION - CONCEPTION et ILLUSTRATION
Histoire de la Bank of Paradise (Avec Jean-Luc Brisson)
Marseille Provence 2013




ILLUSTRATION AFFICHE
Jardin des rails
Friche la Belle de Mai - Marseille





ILLUSTRATION AFFICHE
Projection plein air avec Robert Guédiguian
Marseille Provence 2013





                                         
LA RENCONTRE
IDÉE VENUE DANS UN BAR TOULOUSAIN AVEC MARC ET LA BOISSON
La discussion est née alors que je dessine cet homme en attendant une amie. Il est de dos. Il boit une bière. Il se retourne et spontanément il me raconte, il se parle : sa vie, l'amour, les manques, les soucis et la boisson. Je le regarde, je l'écoute, je ne dis presque rien.

Écriture vécue, dessin vécu. C'est une trace, un souvenir, peut-être un pansement de l'âme, un espoir, un souffle.

Dans un café, en pleine nature ou bien sur un coin de table, un stylo, du papier et deux êtres humains qui se rencontrent.
Dessine mon rêve, dessine ma peine, dessine mon portrait, dessine ma peur, dessine ma vie, dessine mon silence.



Six couvertures de Dessein quotidien - 10,5x7,4cm (de haut en bas de gauche à droite : le bain, pas que beau, les crétins, ver de terre, le vent, écrire)

DESSEIN QUOTIDIEN* - Un livre par jour
Expérience en cours
Texte et dessin - papier et encre noire

Écrire un livre.
Un jour j'ai décidé de balayer en un seul instant toutes les idées que j'avais sur le fait d'écrire un livre.
J'ai pris du papier machine et j'ai écris. Voilà que la clarté, la simplicité, l'évidence sont apparues.

Avant cela, je voyais cet acte comme un très long processus fastidieux et effrayant, comme un but ultime, comme l'accomplissement d'une vie, comme l’aboutissement d'une grande recherche, comme la quête impossible. Finalement, ce rêve de femme était réduit à un sac rempli de frustration. C'était quelque chose qui ne pouvait pas se faire maintenant, par manque de maturité, par manque de temps, par manque d'audace, par manque de confiance en soi, par manque de confiance en ces mots.
Bref un symbole de créativité déprimée et l'expression béante du manque de tout.

Et puis je me suis assise et j'ai écris un livre. La plénitude est bien là. Les mots bien réels et bien présents.
J'ai décidé de faire un pied de nez joyeux à tout ça et même d'être effrontée au point d'écrire un livre chaque jour.

Mon idée est de créer un espace significatif pour l'écriture, comme un engagement poétique envers moi-même et envers le monde. C'est aussi un puissant moyen de découvrir ce qui cherche à se dire en moi à travers les profondeurs du corps sensible. Il s'agit d'un tout autre plan que celui la pensée ou même du corps physique. (voir méthode Danis Bois http://www.cerap.org/chercheur/danis-bois)
Je mène cette expérience sur l'année 2017 et bien sûr parfois je n'écris pas et bien sûr parfois j'écris pour deux.
J'observe ce que ce processus créé en moi ainsi que les objets produits pour lesquels j'ai beaucoup de tendresse.

* Dessein : Projet de faire quelque chose, intention, but que l'on se propose.


Enregistrer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire